IMA Eaubonne

Le parcours de cette jeune femme illustre à merveille les avantages de l’apprentissage ! En effet, elle a suivi un parcours complet à l’IMA d’Eaubonne en commençant par le pré-appprentissage (DIMA), le CAP puis le BP. Elle se fait ensuite embauchée comme employée dans le salon dans lequel elle était apprentie, à Franconville.

10 ans après, Clémence reprend ce même salon, en s’associant avec Marine, une autre salariée aussi formée à l'IMA d'Eaubonne. « Devenir chef d’entreprise est une grande étape mais cela fait moins peur de reprendre un salon qu’on connaît depuis 10 ans ». Elle n’a que 26 ans lorsqu’elle reprend le salon de son ancien patron mais pour elle, l’âge n’a pas été un frein bien au contraire.

La coiffure était pour Clémence un rêve de petite fille. « Ce qui me plaît dans la coiffure, c’est la création, l’aspect artistique, ce n’est jamais la même chose ». Une passion qu’elle transmet à son tour à ses apprenties. Ce qui fait selon elle une bonne coiffeuse ? « L’écoute, l’amour du métier et des gens ».

Clémence n’a que des bons souvenirs du CFA, elle en retient surtout « l’impression d’être payée pour aller à l’école ». Epanouie dans sa vie professionnelle, la jeune femme envisage à l‘avenir d’ouvrir d’autres salons de coiffure.