Apprenti du Mois : François en coiffure

Pour François, la coiffure est une véritable passion qu’il vit au quotidien. Se former en coiffure a été pour lui un choix naturel après le collège, puisque depuis tout petit, il voulait devenir coiffeur. « Depuis mes 4 ans, je suis attiré par la coiffure, j’aime le toucher des cheveux, coiffer, faire des tresses ».

Pour son apprentissage, il a la chance de rencontrer Sabrina, une passionnée tout comme lui, qui le prend sous son aile, au salon Quick&coiff, à Vauréal. Une belle rencontre qui encourage François à continuer à se former. Une fois son CAP obtenu à l’IMA Val Parisis, il passe sa Mention Complémentaire. « La mention m’a apporté plus de technique, notamment au niveau de la colorimétrie et du diagnostic du cheveu. Des choses qu’on ne voit ni en CAP ni en BP. » explique-t-il.

Le jeune homme ne s’arrête pas en si bon chemin ! L’année dernière, il commence un Brevet Professionnel en coiffure à l'IMA Val Parisis. « C’est beaucoup plus dur que le CAP et la MC, cela demande plus d’investissement. Les cours sont très techniques mais cela me permet d’exprimer mon imagination, par exemple en faisant des chignons. On apprend à faire un bon coiffage ».

En véritable passionné, François a intégré l’équipe artistique de l’IMA Val Parisis : « Je voulais approfondir ma pratique, en dehors des cours et du salon de coiffure ». Il intervient avec ses camarades sur des événements, concours …

Un beau parcours pour le jeune apprenti qui explique enthousiaste : « A 15 ans, on n’a pas forcément toujours la maturité pour choisir son futur métier. Moi j’ai la chance de vivre un rêve éveillé, je voulais faire ce métier depuis tout petit ».

Il est également ravi d’avoir choisi l’apprentissage pour réaliser ce rêve : « C’est vrai que le rythme était compliqué au début, il y avait beaucoup de choses à assimiler. Mais je ne regrette pas car je trouve qu’on apprend mieux en alternant cours au CFA et pratique en entreprise. Et puis, cela permet de gagner un peu d’argent ».

François a eu la chance de trouver très rapidement une entreprise d’accueil. Sabrina, propriétaire de deux salons, à Vauréal et à Osny, l’a accueilli à bras ouvert et se souvient « Au début, il était un peu immature, il a fallu reprendre les bases et l’habituer au monde du travail. Puis, il a été de plus en plus performant dans son travail et autonome au niveau technique ».

Très vite, cela a collé entre ces deux passionnés de coiffure et 5 ans après, ils forment toujours une belle équipe ! « François est courageux, volontaire et il s’adapte vite à ce qu’on lui demande. C’est vraiment un apprenti exemplaire ! Il est très apprécié des clientes car il prend soin d’elle. Il y a beaucoup de douceur qui ressort dans son travail ».

La coiffeuse ne tarit pas d’éloge sur l’apprentissage : « Depuis que j’ai créé mon premier salon il y a 14 ans, j’ai toujours pris des apprentis. C’est la sauvegarde de notre métier qui est en jeu. Former des apprentis est important pour moi, c’est transmettre ma passion, c’est valorisant. L’apprentissage, c’est vraiment la meilleure manière d’apprendre le métier ».

Pour l’avenir, François ne manque pas d’idée ! « J’ai envie de passer mon Brevet de Maîtrise pour enseigner mais je pense aussi à ma former au maquillage artistique et monter mon propre salon de coiffure dans 10 ans ». Sa maître d’apprentissage conclut : « Je suis fière du parcours de François. Je lui souhaite de garder sa passion au fil des années, qu’il garde les étoiles qu’il a dans les yeux quand il coiffe ».

About the Author